Navigation
Accueil > Seniors > Victoire… Enfin !

Victoire… Enfin !

Pour sa 14e  journée de championnat, le Black Star se déplaçait au terrain du Kituro pour y affronter la formation du Brussels Citizens. Les matchs aller avaient souri aux Carolos qui avaient obtenu la victoire tant en équipe réserve qu’en équipe première. Il restait donc à concrétiser pour le match retour.

Réserve

Après un round d’observation d’une dizaine de minutes, la défense des blanc et noir se fait prendre en défaut et offre aux Citizens l’occasion d’ouvrir la marque. Ce premier essai des locaux ne semble pas avoir permis aux Carolos de tirer des leçons de leurs erreurs de placement défensif et il faut seulement quelques minutes aux Bruxellois pour remettre le couvert. Ceux-ci n’hésitent pas enfoncer le clou et creusent encore l’écart en jouant au large. Et inlassablement, les mêmes erreurs se répètent… La défense se fait contourner, le replacement est à la traîne Antoine Rorive parvient cependant à aller à dame pour le premier essai carolo de la rencontre. Aux oranges, les espoirs des Carolos semblent s’évaporer. Un sérieux resserrage de boulons s’impose et les mots ne sont pas tendres pendant la pause.
Le Black Star revient au jeu avec une furieuse envie de remettre les pendules à l’heure. La montée du banc fait son effet et redynamise les troupes de Charleroi qui ne s’en laisse plus compter et domine le débat  dans la seconde mi-temps. Les avants se font plus hargneux dans la conquête et la conservation et les 3/4 mettent de la vitesse. Il n’en fallait pas plus pour voir un Black Star bien différent de celui de la première période. Malgré un carton jaune de Louis Bocquet et une formation carolo ramenée à 14 pour 10 minutes, les essais s’enchaînent et sont concrétisés par Manoel Dechamps à deux reprises tandis que Bertrand Thibaut se voit refuser un essai. Du côté des 3/4, c’est à l’aile que la solution est trouvée à deux reprises par Wallace Smedts. De son côté, Olivier Desoete assure un 4 sur 5 aux transformations. Au coup de sifflet final, tout semble confus. Les comptes sont troubles et tout le monde, ou presque s’y perd. Les Citizens semblent fêter la victoire mais celle-ci est annoncée au Black Star sur le score de 29-33. L’arbitre refait les comptes. 36-33. Un essai transformé des Bruxellois avait été oublié sur les tablettes et les points leur reviennent donc. Malgré une pointe d’amertume, les réservistes carolos peuvent considérer qu’ils ont livré une belle seconde mi-temps en assurant une remontée inespérée.

Première

Enorme challenge pour l’équipe fanion qui, en position de lanterne rouge, rencontrait l’avant-dernier au classement. Avec seulement 4 points d’avance, les Citizens allaient, à n’en pas douter vendre chèrement leur peau. Quant aux Carolos, c’est peu dire qu’ils étaient déterminés à décrocher une victoire pour se remettre en course.

Dès les premières minutes, les blanc et noir embraient. Les avants se montrent particulièrement conquérants et dominateurs en mêlées. C’est d’ailleurs par les avants que la marque est ouverte. Sur un pick and go, Xavier Baeyens, de retour au jeu après une longue blessure, franchit la ligne. Les Citizens peuvent alors grignoter l’avance carolo en passant une pénalité entre les perches. 3-7. Il faut peu de temps pour que le scénario se répète, à nouveau par Baeyens sur le même mode. 14-3. Les esprits s’échauffent, un maul voit un échange de carte de visites entre le deuxième ligne des Citizens et Xavier Baeyens. Et tant qu’à échanger des amabilités, l’arbitre s’en mêle et remet également sa carte au seconde ligne carolo. En infériorité numérique, les avants continuent malgré tout leur travail de sape. Après une belle remontée de Luis Casagrande et sur une succession de pick and go, Benjamin Metillon prend le large et creuse l’écart. Celui-ci est cependant réduit par les locaux avant la mi-temps. En allant chercher une touche sur laquelle ils enchaînent quelques temps de jeu et se heurtent à la défense des avants du Black Star. Décidant d’ouvrir, le cuir parvient au premier centre qui prend de vitesse Romain Gilbert et Luis Casagrande pour aplatir entre les poteaux. Romain Orban transforme et porte le score à 10-21.

Les Carolos repartent à nouveau à la conquête, décidés à creuser l’écart. A la 45e,  au départ d’une belle percée de Gilles Gengoux, le ballon est envoyé à l’aile ou Jean-Charles Degoedt concrétise l’action et assure le bonus pour le Black Star. 10-26. Les Citizens reviennent alors dans le match pour un essai à la 53e minute. Galvanisés, ils remontent une nouvelle fois le score par un ballon porté sur une touche aux cinq mètres. Le maul avance jusque dans l’en-but carolo et les Citizens réduisent encore l’écart en passant à 17-26. Enchaînant les temps forts, le Citizens remonte encore au marquoir avec un nouvel essai 22-26. La tension est palpable au bord du terrain. Il en faudrait peu pour que le match bascule. C’est finalement Bruno Schneider qui viendra sceller le score par une pénalité accordée après l’exclusion du pilier réserviste des Citizens. 22-29. Le Black Star peut souffler.

4 points et le bonus offensif… De leur côté, les Citizens empochent le bonus défensif. 15 points chacun au classement mais deux victoires en confrontation directe. Voilà qui pourrait changer la donne en fin de saison si les positions au classement n’évoluent pas. Le Black Star doit toutefois encore se montrer convainquant dans les rencontres qui viennent afin de pouvoir sortir de la zone rouge. Pour la quinzième journée, les Carolos rencontreront Anderlecht qui n’est qu’à 3 points. Une belle opportunité pour sortir de la zone rouge.

Photo : Christian Jonik

 

 

Top