Navigation
Accueil > Seniors > David contre Goliath

David contre Goliath

Annulés en raison des conditions hivernales les matchs du 10 décembre se jouaient ce dimanche 08 avril. Direction Oudenaarde pour rencontrer la bête noire du Black Star. Tant en équipe réserve qu’en équipe première, Oudenaarde se montre performant en occupant la 4e place du championnat réserve et la 1ere place pour l’équipe fanion. Talonné par le Coq Mosan, Oudenaarde pouvait prendre une option pour la montée en battant Charleroi. De leur côté, les Carolos, après leur double victoire contre Namur s’installent dans une spirale positive avec trois victoires consécutives pour les réservistes et un 3 sur 4 pour l’équipe première.
Dans un championnat décidément bien indécis à trois journées de la fin, on devait s’attendre à une lutte engagée de part et d’autre, que ce soit pour le maintien des Carolos ou la montée des Rhinos.

Equipe 2

Composition inhabituelle pour les réservistes qui, en raison des congés de Pâques et de quelques blessés, se trouvait déforcée. Qu’à cela ne tienne, les Carolos parvenaient à aligner une équipe qui pouvait tenir la route face aux Rhinos qui ne l’avaient emporté que de deux points à l’occasion du match aller.
D’entrée de jeu, les locaux se montrent conquérants et profitent de failles défensives dans la ligne des blanc et noir. Il ne faut pas 15 minutes pour que le score monte déjà à 14-0 pour Oudenaarde. Les Carolos le sentent, ils vont devoir faire le dos rond. La suite de la première armure reste à l’avantage des Rhinos qui continuent à se montrer efficaces dans tous les secteurs de jeu. Malgré une défense se réveillant enfin avec Wauthy et Thibaut qui sauvent 3 essais in-extremis, le score semble sans appel à la mi-temps : 28-0. Les espoirs de décrocher une quatrième victoire consécutive semblent se dissoudre pour les hommes de Gaetan Willems.
La pause semble avoir été bénéfique pour les Carolos qui reviennent au jeu le couteau entre les dents. En enchaînant les phases offensives et en occupant le terrain, les noir et blanc redressent la tête. Libérés par un premier essai de Janssens, les visiteurs poursuivent sur le même mode. Passe après contact et déployé pénétrant semblent être la clef pour mettre les Carolos dans l’avancée. Ce sera ensuite au tour de Coorens de marquer à l’aile. Les esprits s’échauffent et Oudenaarde se montre agressif dans les rucks. Demine perd son sang froid et réplique. Il n’en faut pas plus à l’arbitre pour distribuer les cartons de part et d’autre. La partie se terminera à 14 joueurs.  Alors qu’il ne reste que quelques minutes de jeu, un ballon mal négocié entre le demi d’ouverture carolo et son premier centre est intercepté par Oudenaarde qui vient sceller le score à 33-12.

Première

Ici aussi, c’est une composition inhabituelle qui monte sur le pré. Exceptionnellement, les entraîneurs Mehdi Attar en seconde ligne et Nicolas Chêne à l’arrière ont chaussé les crampons pour pallier à l’absence de quelques cadres. Contrairement aux réservistes, les Carolos entrent immédiatement dans la partie et cueillent les locaux à froid. Nathan Van den Berg passe une première pénalité entre les perches pour ouvrir le score à la 10e minute. Mis en confiance par leur entame de match, les noir et blanc continent à dérouler. C’est par l’aile que viendra le premier essai avec Wallace Smedts qui aplatit en coin. La transformation est à deux doigts de passer mais le cuir rebondit sur le poteau. Qu’à cela ne tienne, à 0-8, les Carolos tiennent déjà un écart intéressant. Le domination continue et à la 30e, Tom Simon franchit la ligne à hauteur des 50 mètres et sert Alexandre Derbaudrenghien en Off-load. Le capitaine du Black Star négocie avec succès un deux contre un permettant de décaler Romain Gilbert qui progresse encore de 20 mètres avant de donner à l’intérieur pour Roman Werniuk venu en soutien. Ce dernier résiste aux tentatives de plaquage des Rhinos et raffute pour filer vers l’en-but et signer un des plus beaux essais de la saison. Van den Berg transforme, le score passe à 0-15. Piqués au vif, les Rhinos répliquent et aplatissent dans l’en-but carolo pour transformer dans la foulée. Malgré un Oudenaarde revenant au jeu, le pack carolo parvient encore à marquer avant la mi-temps sur un maul efficace qui voit Jean-Charles Degoedt et Mehdi Attar aplatir le ballon au delà de la ligne. Avec un score de 7-22 à la mi-temps, les Carolos et leurs supporters y croient. David peut triompher de Goliath et créer la surprise du jour.
Les noir et blanc doivent garder la tête froide face aux Rhinos qui développent plus de jeu que lors de la première mi-temps. La défense est bien en place et leur laisse peu d’occasions. Les locaux percent malgré tout la défense à la 54e pour réduire l’écart à 8 points. Les supporters donnent de la voix dans les deux camps et les deux formations livrent une lutte intense qui bénéficie finalement aux Rhinos qui plantent un essai à la 72e. La tension est à son comble et les locaux occupent les 22 mètres Carolos qui défendent âprement face aux Flandriens qui ne veulent pas se contenter d’un match nul et préfèrent jouer une dernière pénalité à la main. Trois coups de sifflets, le Black Star exulte, les supporters rejoignent les héros du jour sur le terrain et le chant du Black Star peut résonner pour la première victoire du Black Star contre les Rhinos en 6 rencontres dans le championnat de D2.

 

Photo : Alain Vanden Bossche

Top